Aucun résultat à afficher.

Titane

Réalisé par Julia Ducournau avec Agathe Rousselle, Vincent Lindon 2021 1h50 Thriller Drame

affiche du film

Cliquer pour accéder à la source de l'image

Cliquer pour accéder à la source de l'image

Posté le 7 Oct 2021

Cette review est extraite de mon Top 10 des films d’octobre 2021

Je voulais voir Titane car il s’agit du laurĂ©at de la Palme d’or 2021. Je suis donc allĂ© le voir sans chercher Ă  savoir si le thĂšme me plairait ; j’Ă©tais persuadĂ© qu’une palme d’or valait forcĂ©ment la peine. J’ai (re)dĂ©couvert le genre ultra-violent et noir, Ă  la limite du fantastique que l’on retrouve dans Under the Skin avec Scarlett Johannson.

AprĂšs un accident de voiture, Alexia subit une opĂ©ration de la tĂȘte oĂč les chirurgiens lui implantent une prothĂšse en titane. Quelques annĂ©es plus tard, Alexia travaille en tant que danseuse dans un car show. Mais poussĂ©e par des pulsions, elle assassine plusieurs personnes avant d’ĂȘtre recherchĂ©e par toute la police de Marseille. Elle quitte alors son domicile familial et essaie de prendre l’apparence d’un jeune garçon disparu depuis 10 ans afin d’ĂȘtre adoptĂ©e par un nouveau pĂšre. Ce dernier est capitaine dans une caserne de pompier et reconnaĂźt en Alexia son fils disparu, Adrien. Alexia/Adrien est recueilli et se mure dans un mutisme et les autres pompiers de la caserne ont du mal Ă  l’accepter.

Une personne qui prend la place d’une autre disparue depuis des annĂ©es, on retrouve ce que l’on avait dans Tralala qui n’a pourtant absolument rien Ă  voir avec Titane. Cela dĂ©montre une fois de plus qu’une idĂ©e peut ĂȘtre travaillĂ©e de maniĂšre complĂštement opposĂ©e. Les acteurs sont formidables et malgrĂ© le peu de dialogues, beaucoup d’Ă©motions passent par le langage non verbal. J’ai beaucoup aimĂ© toutes les scĂšnes de danse et de fĂȘte notamment celle au dĂ©but dans ce car show et dans la caserne des pompiers. Les couleurs parfois excentriques et flashy, l’ambiance et la musique prĂ©sentes m’ont happĂ© et vraiment fait aimĂ© ces quelques scĂšnes. Dommage que je ne puisse pas en dire autant des autres oĂč la violence est trĂšs prĂ©sente et qui m’a heurtĂ©. Comme dans Drive avec Ryan Gosling, j’ai du mal avec les scĂšnes ultra-violentes. Je trouve qu’il faut quand-mĂȘme s’accrocher par moments pour ne pas fermer les yeux et les bruitages n’aident pas. J’ai donc un avis assez mitigĂ©.

âŹ†ïž